Les plantes utiles

Ces dernières années, la systématique a pleinement profité de l’amélioration quasi-exponentielle des techniques informatiques et des séquenceurs d’ADN. Cependant, il faut considérer ces apports comme une évolution et non pas une révolution. Cet article n’a pas pour objet d’expliquer cette nouvelle classification mais de la parcourir en présentant des plantes utilitaires : alimentaires, médicinale, horticoles… Le choix est arbitraire mais il permet de couvrir de nombreux genres d’Europe. Continuer la lecture de Les plantes utiles

Les plantes parasites

De très nombreuses bactéries, champignons ou algues sont parasites de végétaux ou d’animaux alors qu’aucune mousse ou fougère n’est parasite. Les seules espèces végétales parasites se rencontrent chez les plantes à graines. Chez les Gymnospermes, les plantes « à ovules nus » qui comprennent le pin et le sapin, il n’est connu actuellement qu’un seul exemple de parasitisme. En Nouvelle-Calédonie, Parisitaxus ustus qui appartient à la famille des Podocarpaceae se développe sur Falcatifolium taxoides de la même famille. Pour certains auteurs, il s’agirait plutôt d’une symbiose puisque hôte et parasite sont infestés par un saprophyte mycélien. La totalité des plantes parasites sont donc des plantes à fleurs, plus particulièrement des dicotylédones. Continuer la lecture de Les plantes parasites

La flore basque (présentation ppt)

La diversité de la flore basque est exceptionnelle et concourt à rendre ce pays, situé entre mer et montagne, encore plus attachant.

L’influence pyrénéenne et atlantique, le climat doux et humide favorise une diversité important dans la flore basque. Cependant, celle est actuellement menacée. La première raison est la disparition à cause des constructions des milieux naturels qui l’abritaient. La seconde raison est l’influence des plantes exotiques envahissantes telles que le séneçon en arbre (Baccharis halimifolia) et l’herbe de la Pampa (Cortaderia selloana). Ces plantes introduites ne soufrent d’aucun facteur pouvant limiter leur population (insectes, champignons en particulier) et concurrencent abusivement les plantes indigènes. Ainsi, les associations à ajoncs et bruyères de la côte basque disparaissent progressivement. Continuer la lecture de La flore basque (présentation ppt)

Gestion différenciée dans les jardins

La gestion différenciée est un concept d’entretien des espaces verts qui se développe actuellement. Elle permet de recréer de la diversité biologique dans les jardins d’agrément.

La gestion différenciée consiste à effectuer un entretien différent selon les zones du jardin. Par exemple, les tontes dans un jardin de style français seront plus fréquentes que dans un jardin anglais où à l’extrême dans une prairie. Un des outils de la gestion différenciée est donc une cartographie précise de l’espace : les différentes zones sont définies selon leur usage, leur écologie ainsi que selon leur richesse biologique, actuelle ou potentielle. Pour chacune des zones, sont définis les moyens et les fréquences d’entretien. A la différence de l’agriculture raisonnée pour laquelle, aussi, l’entretien et les traitements sont les plus faibles possibles, il n’y a pas de notion de production dans un jardin d’agrément sauf si l’on dit qu’une gestion différenciée permet de « produire » de la diversité biologique. Continuer la lecture de Gestion différenciée dans les jardins

Fenêtre sur la botanique et la biodiversité