Accueil du site > FR > 3. Classification > 2. Les Angiospermes

2. Les Angiospermes

Dernier ajout : 5 octobre 2004.

De manière traditionnelle, les Magnoliopsida correspondent à l’ensemble des Dicotylédones constituées de plantes dont les semences possèdent deux cotylédons. Elles sont alors opposées aux Liliopsida ou Monocotylédones qui se caractérisent par un seul cotylédon dont le plan médian correspond au plan de la graine. La récente phylogénie des Angiospermes bouleverse cette classification apparue avec Jussieu en 1789.

Articles de cette rubrique

  • Monocotylédones (Liliopsida)

    5 octobre 2004, par www.botanique.org

    Les caractères des Monocotylédones dans la systématique traditionnelle. A l’inverse des Dicotylédones, les Monocotylédones sont monophylétiques et forment un clade. Ils constituent la classe des Liliopsida. Les plantes sont monocotylédonées et présentent aussi les caractères suivants : les formes herbacées sont majoritaires. Les géophytes à bulbes sont fréquentes ; les bourgeons accessoires surnuméraires sont collatéraux, c’est-à-dire disposés sur un plan horizontal (...)

  • Dicotylédones (Magnoliopsida)

    5 octobre 2004, par www.botanique.org

    Les caractères des Dicotylédones dans la systématique traditionnelle. Le seul critère des cotylédons définit pour la première fois en 1789 par Antoine Laurent de Jussieu n’est pas toujours respecté. Ainsi, chez les Dicotylédones, ce critère était traditionnellement accompagné d’un ensemble de caractères permettant de préciser cette définition : formes biologiques variées comprenant, entre autres, des plantes ligneuses. Par contre, les plantes à bulbes sont extrêmement rares ; (...)

  • Phylogénie des Angiospermes

    4 octobre 2004, par www.botanique.org

    Les apports récents de la biologie moléculaire ont bouleversé la notion traditionnelle de Monocotylédones et de Dicotylédones. Les caractères traditionnels permettant de séparer les Dicotylédones et les Monocotylédones ne sont pas respectés pour certaines espèces, en particulier, chez celles appartenant aux Nymphaeidae et aux Magnoliidae. Selon des analyses récentes de cladistique sur les séquences de différents gènes, les Dicotylédones ne sont pas monophylétiques, à l’inverse des (...)