plantes_utiles1

Les plantes utiles

Ces dernières années, la systématique a pleinement profité de l’amélioration quasi-exponentielle des techniques informatiques et des séquenceurs d’ADN. Cependant, il faut considérer ces apports comme une évolution et non pas une révolution. Cet article n’a pas pour objet d’expliquer cette nouvelle classification mais de la parcourir en présentant des plantes utilitaires : alimentaires, médicinale, horticoles… Le choix est arbitraire mais il permet de couvrir de nombreux genres d’Europe.

Ainsi, les bases d’une classification moderne furent posées par Takhtajan et Cronquist dès les années 1960, évoluèrent depuis, et continuent de progresser (Cronquist, 1968 & 1991 ; Dahlgren, 1989a & 1989b ; Thorne, 1992 ; Takhtajan, 1997). Une synthèse de leurs travaux se trouve dans le livre de Cusset (1997) ainsi que dans l’abrégé de Haïcour et al. (1999).b

Les Angiospermes basales

Les Angiospermes basales sont des plantes à fleurs primitives au sens strict du terme puisqu’elles auraient été les premières plantes à fleurs à se différencier.

Leur grain de pollen possède une seule ouverture ou d’un type dérivé et elles sont dicotylédonées. Normalement, leur périanthe ne se différencie pas en calice et corolle (périanthe homochlamydé). Certains auteurs parlent de paléoplantes comprenant des paléoherbacées et des paléoligneux (Spichiger & Savolainen, 1994). Cet ensemble ne plantes ne partage pas d’ancêtres directs commun (Dubuisson, 1999).

ORDRE DES NYMPHAEALES

Les Nymphaeaceae ont peu d’importance économique : seules certaines sont utilisées comme plantes ornementales de bassins d’eau. En particulier, Victoria amazonica est connu pour ses feuilles flottantes presque orbiculaires pouvant atteindre deux mètres de diamètre et dont les bords sont relevés. Nelumbo nucifera est le lotus sacré des Egyptiens et des Hindous. Il est consommé au Viet-nâm, en cas de disette, et en Chine, de manière courante. Le nénuphar blanc (Nymphaea alba) réduirait les désirs sexuels.

plantes_utiles1

Le nénuphar blanc (Nymphaea alba)


ORDRE DES AUSTROBAILEYALES

Illicium anisatum de la famille des Schizandraceae (ou Illiciaceae) est l’anis.plantes_utiles2 - Copie

L’anis (Illicium anisatum)

ORDRE DES RAFFLESIALES

Les Cytinaceae sont parfois inclues dans les Rafflesiaceae. Elles n’ont pas d’utilisation notable. Seules les baies de Cytinus hypocistis, parasite des cistes dans le bassin méditerranéen, sont comestibles.

plantes_utiles3 - Copie

Cytinus hypocistis

ORDRE DES MAGNOLIALES

Toutes les Magnoliaceae sont originaires de pays de climat chaud et seules quelques unes d’entre elles ont été acclimatées pour être utilisées comme arbres d’ornement : les tulipiers (Liriodendron) et les magnolias (Magnolia).

ORDRE DES LAURALES

Les Lauraceae sont des plantes aromatiques utilisées à des fins médicinales ou alimentaires : les cannelliers (Cinnamomum zeylanicum et C. aromaticum), le camphre (C. camphora), le sassafras (Sassafras officinale), le laurier (Laurus nobilis), l’avocatier (Persea gratissima).

plantes_utiles4 - Copie

Le laurier (Laurus nobilis)

ORDRE DES PIPERALES

Les Aristolochiaceae sont médicinales : l’asaret d’Europe (Asarum europaeum) est utilisé pour le traitement de bronchites. Cherif et al. (2009) ont prouvé que Aristolochia longa contenait des composés antibactériens.

plantes_utiles5 - Copie

L’aristoloche (Aristolochia longa)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *