dictionnaire botanique

a b c d e f g h i l M n o p r s t u v x z

abaxial:

(adj.) Se dit d'une pièce florale dont le point d'insertion est situé ou est tourné du côté opposé de l'axe de la tige. Syn. : Dorsal.

accrescent:

(adj.) Qui continue à croître après la fécondation.

achlamydé:

(adj.) Se dit d'une fleur n'ayant ni pétale ni sépale.

acropète:

(adj.) Se dit d'un phénomène qui augmente de la base vers le sommet de la tige ou d'un autre organe.

actinomorphe:

(adj.) Se dit d'une fleur ayant une symétrie axiale. Syn. : Régulière. Voir : Zygomorphe.

adaxial:

(adj.) Se dit d'une pièce florale dont le point d'insertion est situé ou est tourné du côté de l'axe de la tige. Syn. : Ventral.

adné:

(adj.) Se dit d'éléments de natures différentes et soudés ensembles.

aiguillon:

(n. m.) Pointe issue des cellules superficielles de l'épiderme.

akène:

(n. m.) Fruit sec ne s'ouvrant pas à maturité contenant une seule graine. Exemple : Akène des renoncules.

albumen:

(n. m.) Tissu de réserve, généralement triploïde, résultant de la croissance de l'embryon accessoire obtenu lors de la fécondation des Angiospermes, entre un gamète mâle et les deux noyaux centraux du sac embryonnaire.

alcaloïde:

(n. m.) Il en existe plus d'une centaine chez les plantes. La majorité de ces composés sont doués d'activité pharmacologique.

aleurone:

(n. m.) Granule constitué essentiellement de protéines de réserves.

alterne:

(adj.) Se dit d'éléments insérés ou disposés alternativement.

amphitrope:

(adj.) Le terme amphitrope devrait être réservé à la forme de embryon et non pas à la forme de l'ovule. Il est employé par certains auteurs à la place d'hémitrope, terme qu'il faut lui préférer. Syn. : hémitrope. Voir : hémitrope, anatrope, campylotrope, orthotrope.

analogue:

(adj.) Les caractères de deux taxons sont dits analogues s'ils sont dus à des phénomènes adaptatifs et non pas à un ancêtre commun. Voir homologie.

anatomie:

(n. f.) Etude des différents tissus constituant les organes.

anatrope:

(adj.) Se dit d'un ovule dont le corps est entièrement renversé, de sorte que le micropyle est proche du funicule. Le sac embryonnaire est droit mais renversé. Voir : hémitrope, campylotrope, orthotrope.

androcée:

(n. m.) Ensemble des organes reproducteurs mâles de la fleur. Voir : étamine et gynécée.

androgynophore:

(n. m.) Pédicelle portant l'androcée et le gynécée.

anémophile:

(adj.) Se dit d'une fleur dont la pollinisation est assurée par le vent. Dans ce cas, le périanthe est ordinairement sépaloïde. Voir : zoïdophile.

Angiosperme:

(n. f.) Plante supérieure dont les ovules sont contenus dans le(s) carpelle(s) constituant le(s) ovaire(s) qui se transforme(nt) après fécondation en fruit(s). Désigne la division ou l'embranchement des plantes à fleurs. Syn. : Magnoliophyta. Voir : Gymnospermes.

Angiospermes ou Dicotylédones basales ou classe des Magnoliopsida:

Plantes dicotylédonées ; dialypétales ou apétales, parfois gamosépales (Aristolochiaceae), périanthe homo- ou hétérochlamydé, spiralé, sinon verticillé et pouvant être trimère ; étamines généralement nombreuses et, dans ce cas, parfois laminées ou rubanées et à initiation centripète ; gynécée apocarpe ou syncarpe, ovules ordinairement crassinucellés, unitéguminés ou bitéguminés, placentation variable, marginale, sinon pariétale, axile ou apicale ; semences avec un embryon petit et un tissu de réserves volumineux (sauf chez les Ceratophyllaceae ) ; le nombre de cotylédons peut être supérieur à deux ; les alcaloïdes sont caractéristiques (benzyl-isoquinoline, alcaloïdes aporphiniques, néolignanes ou alcaloïdes terpéniques à quinze carbones), les tanins sont très rares alors que les bétalaines, les composés iridoïques et les huiles sinapiques sont toujours absents .

annuelle:

(adj.) Se dit d'une plante germant, fleurissant et fructifiant dans une même année de végétation. Voir bisannuel et vivace.

anthère:

(n. f.) Partie terminale renflée de l'étamine contenant le pollen. Elle est ordinairement constituée de deux loges ou thèques. Voir étamine et filet.

anthèse:

Période où la fleur est fonctionnelle.

aperture:

(n. f.) Ouverture dans l'enveloppe du grain de pollen (sporoderme). Ce peut être un pore ou un sillon utilisé lors de la déhiscence du grain de pollen pour la sortie du tube pollinique.

apétale:

(adj.) Se dit d'une fleur dépourvue de pétale.

apocarpe:

(adj.) Gynécée à carpelles isolés ou avec un seul carpelle. Les Ranunculidae sont apocarpes, à l'exception des Papaverales, plus évoluées par rapport aux autres ordres de cette sous-classe. Voir : syncarpe.

apomixie:

(n. f.) Terme général désignant des phénomènes de propagation chez les plantes sans qu'il y ait eu de fécondation.

apomorphique:

(adj.) Se dit d'un caractère dérivé (évolué). Voir : plésiomorphique.

aréole:

(n. f.) Chez les Cactaceae, coussinet inclus dans la tige considéré comme un axe à entre-noeuds courts, parfois recouvert de glochides. Les épines, les feuilles et les ramifications éventuelles se développent à partir de l'aréole.

arille:

(n. m.) Prolifération des téguments de l'ovule dans la région du hile ou du funicule. Ex. : la noix de muscade est un arille.

Astéridées ou classe des Asteropsida:

Plantes à ovules ordinairement tenuinucellés et à fleurs gamopétales, moins fréquemment dialypétales ; étamines généralement isomères des lobes de la corolles ou moins nombreuses (sauf chez certaines Hydrangeaceae), verticille d'étamines le plus externe toujours alterne des pétales ; ovaire supère ou infère, ovules fréquemment unitéguminés, parfois bitéguminés, ovules crassinucellés et bitéguminés extrêmement rares, placentation axile ou pariétale ; semences albuminées ou fréquemment exalbuminés ; composés iridoïques ou d'autres sortes de répulsifs fréquents, tanins rares, bétalaïnes et huiles sinapiques absentes.

axile:

(adj.) 1. Se dit de tout phénomène ayant son siège dans l'axe central d'un organe.