rhytidome

(n. m.) Les cellules du liège ne tardent pas à  mourir du fait de la présence de subérine. Isolé des autres tissus vivants, le liège reste en place plus ou moins longtemps, se crevasse et se détache par morceaux. Il constitue ce qui est appelé écorce dans le langage courant. Voir : méristème secondaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *